Archives

    Le taux de prévalence du VIH-SIDA reste très élevé dans la zone de santé de Niania, se trouvant en territoire de Mambasa (Ituri) avec un chiffre alarmant de 31.991 cas notifiés en l’intervalle des trois premiers trimestres de l’année 2023, soit de janvier en septembre.

    Cette statistique a été livrée par le médecin chef de zone de santé de Niania, vendredi premier décembre 2023, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, une maladie qui ravage plusieurs personnes à travers le monde.

    Se confiant à buniaactualite.cd, le docteur Joseph Pemanakue Babundiaka, médecin chef de zone précitée, justifie ce tableau sombre par plusieurs facteurs notamment, le rapport sexuel non protégé avec nombreux partenaires, le fait aussi que la zone de santé est située au carrefour de plus de trois provinces, les carrés miniers qui sont dans la zone de santé où il y a une delinquance sexuelle.

    Dans les neuf aires de santé que compte cette zone, l’aire de santé CECCA 16 est la plus touchée avec 7.847 cas confirmés, suivi de Juhudi avec 6.106, Bafwambaya 5.273, Badengaido 4847 personnes malades du VIH-SIDA, l’aire de santé Bafwanekengele a quant à elle 3.340, Afia en a aussi 2.218, Bafwabango 2.013 pendant que l’aire de santé la moins infectée est Bafwakoa qui a 32 malades du VIH-SIDA ”, a-t-il précisé

    Outre des cas positifs de ce virus, le docteur Joseph Pemanakue renseigne que 52 personnes sont décédées de cette maladie planétaire, 249 ont interrompu la prise des antirétroviraux (ARV) et 213 ont perdues de vues.

    Vue la gravité de cette maladie, la personne ressource invite la population à se faire dépister volontairement, d’utiser correctement le préservatif, l’abstinence pour les jeunes célibataires et la bonne fidélité pour les mariés.

    Esdras Kaghoma depuis Niania

    Leave A Reply