Archives

    C’est un véritable carnage perpétré par les rebelles ougandais de l’ADF ayant investi le 12 mai dernier les villages de Ngaka, Masana et Mapili dans le territoire de Mambasa situé à plus de 200km au sud-ouest de Bunia en Ituri.

    Des sources locales font état de 12 derniers corps en décomposition découverts ce samedi 15 mai 2021 dans ces entités du groupement Bangole, chefferie de Babila Babombi.

    Une information confirmée par l’administrateur de Mambasa, Idris Koma Kokodila joint par buniaactualite.com qui indique que la fouille se poursuit dans cette zone forestière pour tenter de retrouver d’autres dépouilles.

    Le député provincial Homer Kahindo élu de la contrée qui a rencontré le gouverneur militaire de l’Ituri, le Lieutenant-Général Luboya N’Kashama Johnny pour l’alerter de la détérioration sécuritaire fait état de plus de 50 personnes enlevées et qui continuent d’être détenues par les rebelles.

    Le premier bilan dressé la veille de l’attaque par l’ONG locale de défense des droits de l’homme dénommée Convention pour le développement des peuples forestiers CODEPEF avait fait état de 4 civils tués, un décompte qu’il convient à ce jour de revoir à la hausse.

    Située à la limite entre la région de Beni au Nord-Kivu et l’Ituri, cette zone est souvent objet de plusieurs incursions des ADF fuyant la traque des forces loyalistes.

    La Rédaction

    Leave A Reply