Archives

    Le ministre provincial de l’économie et finances, Janvier Egudra, et son collègue des mines, Pierre-Claver Bedidjo, sont les premiers qui vont défiler devant l’assemblée provinciale pour répondre aux questions des députés.

    Deux questions orales avec débat sont déjà adressées au ministre Egudra. Il s’agit de celle du député provincial Tali Omba Moïse concernant le dossier de la société financière dénommée Shore Business, considérée par la Banque Centrale du Congo comme illégale et jugée de « vaste escroquerie » par les autorités provinciales.

    La deuxième question adressée au ministre provincial des finances, c’est celle du député Ngendo Joachim concernant la vente il y a quelques mois par le gouvernement provincial de 12 lingots d’or remis par la justice militaire, un dossier qui avait été largement commenté dans l’opinion.

    Le ministre Bedidjo des mines quant à lui, doit aller éclairer la lanterne des élus provinciaux par rapport à la gestion de son secteur, concernant principalement l’octroi des cartes des négociants d’or et des permis d’exploitation, une initiative du député Anyama Sindani élu d’Aru.

    Ces interpellations des ministres provinciaux ne sont vues d’un bon œil par certains acteurs politiques de l’Ituri.

    Dans un échange avec la presse, le regroupement politique dénommé « Rassemblement des indépendantistes et alliés » RIA auquel appartient le gouverneur Bamanisa s’est montré très critique contre l’initiative des députés, mettant en garde contre un « acharnement » sur son militant Janvier Egudra.

    Déjà, dans une lettre adressée au ministre provincial des finances, le président de l’assemblée provinciale a confirmé la tenue d’une plénière pour répondre à la première question orale avec débat concernant le dossier Shore Business ce mardi 12 novembre 2019.

    La Rédaction

    Leave A Reply