Archives

    A l’issu d’une réunion de sécurité tenue ce mercredi 07 octobre 2020, le gouverneur de province de l’Ituri s’est montrée préoccupé par la situation qui prévaut en commune rurale de Mongwalu située à plus de 80km au nord-ouest de la ville de Bunia en territoire de Djugu.

    Cette entité minière est sous menace des groupes armés, plusieurs miliciens qui ont quitté la brousse y perpetrent actuellement des tracasseries de tout genre.

    L’autorité provinciale qui rappelle qu’il n’y a pas de rendez-vous fixé à Mungwalu entre les miliciens et la délégation des négociateurs envoyée par le chef de l’État, a invité ces derniers à regagner d’abord leurs bastions.

    « Des miliciens de différents groupes armés se permettent d’imposer des payements forcés et des taxes illégales de porte à porte dans l’agglomération de Mungwalu et sur les axes routiers d’intérêt local et provinciale dans la région minière » affirme Jean Bamanisa Saïdi dans des propos recueillis par buniaactualite.com

    Une situation qui constitue des crimes punis par les lois congolaises et jugée d’inacceptable par le chef de l’exécutif provincial.

    Depuis l’arrivée de cette équipe d’anciens Seigneurs de guerre, au moins 5 factions de CODECO et autres groupes de millices ont signé unilatéralement des actes d’engagement pour un cessez-le-feu.

    Cependant, le début de leur regroupement dans un site de cantonnement se fait toujours attendre, alors que leur présence au sein des populations constitue une menace pour leur sécurité.

    La Rédaction

    Leave A Reply