Archives

    Les fidèles de l’église du Christ pour les Nations montent au créneau pour alerter les autorités de la province sur une nouvelle menace de spoliation de leur concession dans le quartier Ndibakodu en ville de Bunia.

    Dans une correspondance adressée à l’auditeur supérieur militaire, les fidèles de cette église sollicitent la fixation de ce dossier pour un jugement définitif afin de mettre terme aux menaces d’un groupe de gens venus, selon eux, de la chefferie de Baboa-bokoe.

    D’après ces fidèles , ces personnes viennent avec des armes blanches et en feu pour créer désolation au sein de cette concession en détruisant les biens de l’église voire aussi d’autres infrastructures comme maison d’habitation et école.

    Ils dénoncent cependant, la mauvaise gestion de ce dossier qui est déjà pourtant à l’auditorat Militaire pendant que quelques suspects dans l’affaire ont été déjà interpellés puis relâchés sans procès, ni confrontation entre les deux parties

    « maintenant les personnes libérées menacent de revenir encore avec des armes blanches et en feu pour nous chasser », s’indignent-ils

    Et de poursuivre :

    « lorsque le pire arrive, notamment le bain de sang, les morts d’hommes, que nous ne souhaitons pas , qui à ce moment-là sera responsable direct ?» s’interrogent-ils

    A cet effet, ces fidèles sollicitent cette fois-ci l’implication du gouverneur militaire, de l’auditeur supérieur, du Maire de la ville et les élus de Bunia en vue d’une solution durable dans cette affaire qui risquerait de dégénérer dans les prochains jours.

    « Nous sollicitons à chacun de se saisir d’office de ce dossier afin de sauvegarder l’intérêt de nôtre église et des élèves qui étudient dans ce lieu pour une paix durable» poursuivent ces fidèles.

    Signalons que ce dossier a été plusieurs fois fixé devant la justice dont l’auditorat de garnison, tribunal de grande instance de Bunia, parquet général près de la cour d’appel de l’Ituri mais les jugements souffrent du non respect sur terrain.

    Marcus Jean Loika

    Leave A Reply