Archives

    Ça fait exactement une année depuis la création du centre de la réadaptation physique à l’hôpital de Rwakole, en ville de Bunia, capitale provinciale de l’Ituri, lancé officiellement le 31 janvier 2023.

    Initié par le comité international de la Croix-Rouge CICR en sigle, ce jeune département au sein de cet hôpital communautaire, a pu soigner déjà 233 personnes depuis sa création dont 18 jeunes filles et 21 garçons âgés de moins de 18 ans, 73 femmes et les hommes.

    Des témoignages émouvants

    Sur la liste de ces personnes figure Daniel Uzele, un père de famille âgé d’une trentaine d’années. Son intervention n’a pas affecté son travail de maçonnerie.

    « La façon dont l’appareil m’aide c’est plus que le nom dont on parle. Ça fait déjà une année que j’ai bénéficié de ça et j’ai développé les stratégies de vivre. On peut m’appeler maçon mais j’ai une prothèse, je fais de la peinture, du pavement, de l’élévation du mur et autres… », a-t-il révélé avec fierté.

    Le passage au sein de ce centre a été un véritable renouveau. « Si j’avais pas la prothèse, je ne sais pas comment j’allais m’assortir, j’ai beaucoup bénéficié au-delà, même psychologiquement j’ai retrouvé mon estime de soi ”, a-t-il ajouté.

    « Je suis Francine Sikakale, je suis bénéficiaire de ce centre à travers CICR, je suis plutôt à l’aise avec cet appareil qu’avant. Sans un centime, j’ai été pris en charge jusqu’à la nourriture et logement », se rappelle encore l’une des femmes bénéficiaires de ce don du CICR.

    Image d’illustration

    Pour Théophile Singoma, field officier du programme de réadaptation physique au sein du CICR Bunia, tout début n’a toujours pas été facile.

    « Tout au début des activités de ce centre, nous avons connu quelques difficultés sur le plan logistique dans le sens de ravitaillement des matières premières et les matériels pour la fabrication des prothèses, difficultés liées au contexte de la région,l’insécurité », a-t-il révélé.

    Par ailleurs, il rassure l’accompagnement du bailleur le plus longtemps que possible.

    C’est un tout premier centre de réadaptation physique dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo, aménagé, équipé et continue à être appuyé par le CICR à travers sa sous délégation de Bunia, qui se fait dans le cadre du mandat de ce dernier, assurant la protection des victimes de conflits armés et les assistent.

    Janvier Bamunoba

    Leave A Reply