Archives

    Le territoire de Mambasa reste en proie à la maladie à virus Ebola qui ravage ses 3 zones de santé notamment Biakato, Mandima et Mambasa qui comptent plus de 200 cas confirmés sur 385 enregistrés depuis le début de l’épidémie dans la province de l’Ituri en Août 2018.

    En dépit des attaques contre les équipes de riposte par la population, Maître Laurent Kyeya, coordonnateur intérimaire de l’Ong CODEPEF, dans une interview exclusive accordée à buniaactualite.com, il soulève aussi une mauvaise gestion de l’épidémie par les équipes de la riposte implantées à Mambasa.

    « Nous constatons la présence de plusieurs ONGs sur terrain alors que la maladie persiste mais aussi une léthargie dans les interventions au sein des communautés et cela favorise une forte propagation. Alors nous ne savons pas réellement qui fait quoi » indique-t-il.

    Contacté à ce sujet, le ministre provincial de la santé qui coordonne la riposte en province, rejette ces accusations placé contre les équipes de la riposte à Mambasa.

    Selon Karamura Mwira Patrick, les ONGs déployés à Mambasa sont bien structurés.

    « Nous avons 10 axes d’interventions dans la riposte dans ce territoire et chacune de ces Ongs a son axe, je ne crois pas qu’il y ait une mauvaise gestion » martèle le ministre.

    A la question de savoir la raison de la persistence de cette maladie dans cette partie de l’Ituri, le minstre dit noter des avancées significatives dans la riposte.

    « Nous allons dans le bon, la population commence à comprendre le danger et nous enregistrons moins de cas positifs » a-t-il conclu.

    La Rédaction

    Leave A Reply