Archives

    Vue du centre commercial de Mahagi
    Photo ©Luc Malembe
    Dans un communiqué de Presse rendu public ce mercredi à Bunia, Pascal Udaga Jacan, qui s’estime être toujours coordonnateur de cette structure malgré le désaveu dont il avait été l’objet lors d’une assemblée générale, énumère plus de 7 conflits fonciers qui selon lui sont à la base d’un déplacement massif aux conséquences incalculables sur les populations locales.

    « Durant ce second semestre 2017, nos équipes ont recensé plusieurs conflits latents dont nous revenons sur les 7 plus emblématiques :
    1. Conflit de concession en Chefferie des War Palara, au groupement Palara entre les habitants dudit groupement et les fils de Kwale sur les concessions Kuza n°SR 78 et 79;
    2. Conflit entre les éleveurs Hema et les cultivateurs à Kandilo et Kalangada, au risque d’embraser sept chefferies dont la chefferie des Walendu Watsi, des Panduru, des Alur Djuganda, des Ang’hal II, des Djukoth II à Berunda, des War Palara ainsi que celle des Wahema Nord ;
    3. Conflit foncier entre les habitants du groupement Palara en Chefferie des War Palara et le Commerçant Manu Soba sur la concession de Mee ;
    4. Conflit foncier au groupement Djupujom en Chefferie des Djukoth entre les habitants de Djupajalafuru et de Djupagiju sur la colline Kana ;
    5. Conflit foncier latent en Chefferie de Djukoth entre les habitants de Djupamudho et Alaa ;
    6. Conflit de concession entre les habitants de Drii et le Diocèse de Mahagi-Nioka dans la Commune de Mahagi ;
    7. Conflit de concession entre les habitants d’Anguza Pajeng en Chefferie des Wagungu et la Paroisse Catholique d’Angumu couvrant administrativement la Chefferie des Wagungu et des Mokambo » peut-on lire dans cette déclaration.

    Contacté, l’administrateur de ce territoire qui reconnaît les faits, rejette une quelconque mauvaise gestion de ces conflits :
    « Pour le cas de Kuza par exemple, les deux concessions ont été régulièrement acquises par le concessionnaire, au vu des documents en sa possession. Nous avons fait passer un communiqué sur les medias demandant à la population de quitter pour permettre au concessionnaire de jouir de ses droits car l’Etat doit aussi protéger la propriété privée. Il en est de même pour d’autres conflits » a déclaré Alingi Mokuba joint par buniaactualite.com

    La Rédaction

    Leave A Reply