Archives

    Un groupe d’assaillants armés, estimés à 18 personnes et venus à bord de 6 motos en provenance de Djugu, ont fait irruption ce vendredi 07 juin 2019 au marché d’Amee situé à une centaine de kilomètres au nord de Bunia en chefferie Jukoth, territoire de Mahagi.

    « Les assaillants ont commencé par piller un véhicule chargé des vivres qui se rendait à Bunia. En suite ils se sont dirigés vers le marché. Sur place, ils ont tiré plusieurs coups de balles, pillé d’importantes quantités de marchandises. Les gens ont fui. Les bébés, marchandises, véhicules et autres ont été abandonnés sur le marché. Du coup une panique a caractérisé tout Amee, bref, la débandade totale » témoigne Mokili Mungunuti, un activiste local qui invite les autorités à prendre au sérieux la question sécuritaire qui prévaut actuellement dans cette région.

    Le bilan provisoire fait état de deux civils tués et 4 blessés dont 2 grièvement, bilan confirmé par le chef de chefferie de Djukoth, Losani Atinda Jean, joint au téléphone par buniaactualite.com

    L’armée n’a pas encore communiqué par rapport à cet incident.

    Au même moment, plus au nord-est de là, en chefferie de Mukambo, on signale une nouvelle attaque sur plusieurs localités dont Jupuyaka, toujours par ces assaillants actifs en territoire de Djugu voisin, mais aucun bilan n’est encore disponible.

    Selon la société civile de Mahagi, plus de 30 civils ont été tués depuis la montée des violences début avril dernier dans ce territoire de Mahagi, alors que depuis 2 ans, ces rebelles n’ont été actifs qu’en territoire de Djugu.

    La Rédaction

    Leave A Reply