Archives

    L’Ituri, une des 26 provinces de la République Démocratique du Congo située au Nord-Est du pays, est une des entités qui égorgent des minerais et plusieurs richesses, pourtant, elle est toujours secouée par l’insécurité imposée par des groupes armés locaux et étrangers.

    Lors du lancement d’un atelier organisé par l’Eglise Anglicane du Congo (EAC) à Bunia ce mardi 13 décembre 2022, le Vice-gouverneur policier l’Ituri, a déclaré que cette province est une des entités congolaises extrêmement riche mais dans laquelle on retrouve des personnes abordées par autre chose.

    L’Ituri depuis son implantation en tant que entité, district, est une province tellement riche, mais occupée par des gens tellement distraits. Je ne sais pas si les tueries rapportent quoi à leurs auteurs. Lorsqu’on vous envoie allez tuer, 10, 30, 40 personnes … C’est de pire distraction ”, a-t-il déclaré.

    Vous pouvez aussi regarder cette vidéo

    Estimant que ce sont des tueries qui font oublier les richesses de l’Ituri, le Commissaire Divisionnaire Alongabonny Benjamin a dit rappeler aux autochtones que le temps de s’entretuer est plutôt celui d’exploiter les trésors qu’ont laissé les ancêtres.

    Les arrières grands parents ituriens sont nés dans la pauvreté parce qu’ils sont nés dans la colonisation. Ils y ont évolué et ils y sont morts. Ils sont enterrés dans les richesses que les enfants ont découvert aujourd’hui. Au lieu d’exploiter ces richesses ils s’entretuent et ce sont les autres qui viennent exploiter soit de l’or ou de pétrole. Et s’ils voient de l’or, de pétrole, les poissons passer, on se demande si en Ituri on ne mange pas du poisson ”, a-t-il renchérit.

    Alors que les groupes armés locaux qui opèrent en Ituri revenaient fraîchement des pourparlers de Nairobi, plusieurs sources ont affirmé la tuerie des civils, il y a moins d’une semaine, par des groupes armés à Djugu. Ce qui fait croire que malgré les processus de paix en cours, l’Ituri est encore loin d’oublier les atrocités qui déstabilisent la province.

    Daniel Alithum

    Leave A Reply