Archives

    Honorable Pierre Claver Bedidjo, deputé MLC élu de Djugu
    Photo ©Luc Malembe
    Venu répondre ce mardi aux nombreuses questions des députés provinciaux par rapport aux nombreuses barrières et perceptions illégales sur les routes en Ituri, le ministre provincial de l’intérieur et sécurité voit la question orale avec débat qui lui avait été adressée transformée en une interpellation.

    L’honorable Pierre Claver Bedidjo, initiateur de la question, se dit non satisfait par les réponses du ministre :

    « Dans son intervention, le ministre a semblé appuyer les nombreux services qui tracassent la population sur les barrières illégales érigées par-ci par-là en province. Il semble être complice de cette tracasserie. C’est ce qui m’a poussé à transformer la question orale en interpellation que je dépose au bureau de l’assemblée provinciale dans les 2 jours qui suivent » affirme-t-il, dans un entretien avec buniaactualite.com

    C’est quoi la différence entre une question orale avec débat et une interpellation ?

    « Une interpellation c’est comme une demande d’explications, il doit venir s’expliquer sur les nombreuses tracasseries routières en Ituri. On souhaite qu’il trouve des arguments plus convaincants par rapport à ce que nous avons entendu aujourd’hui. Mais ce que nous attendons surtout c’est des mesures concrètes qu’il doit prendre pour endiguer définitivement ce phénomène » explique cet élu de Djugu, ajoutant que contrairement à une question orale avec débat, la recevabilité de l’interpellation doit être votée par la plénière, avant que le bureau ne l’envoi à l’intéressé.

    Apres une question orale avec débat, puis une interpellation, la pratique parlementaire prévoit la motion de défiance comme dernière étape du contrôle contre un membre du gouvernement.

    La Rédaction

    Leave A Reply