Archives

    Le General Didier Etumba, Chef d’etat-major général des FARDC(1er à gauche) s’entretenant avec le gouverneur de l’Ituri Abdallah Pene Mbaka(au milieu) et le General Amuli Bahigwa, commissaire général de la PNC
    Bunia, le 09 avril 2018
    Photo/ Charlie Omba
    Le chef d’état-major général de l’armée congolaise qui séjourne à Bunia depuis le week-end en provenance de Kisangani par route a affirmé que « les choses se stabilisent » en territoire de Djugu après des violences communautaires survenues dans cette contrée depuis décembre dernier faisant plus d’une centaine de morts et 300.000 déplacés internes.

    « Nous avons déployé dans le territoire de Djugu des forces de police et des forces armées et ces forces étaient déployées pour un travail et nous avons le devoir d’évaluer le travail qui a été fait » a déclaré devant la presse le General Didier Etumba au sortir d’une audience avec le gouverneur de province Abdallah Pene Mbaka à son cabinet de travail.

    Le chef des armées congolaises qui envisage une descente en territoire de Djugu, situé à plus de 75 km au nord de Bunia, note que la situation sécuritaire s’est nettement amélioré sur place selon les rapports qu’il a reçu de ses subalternes et appelle la population à comprendre que la seule armée dont dispose le peuple congolais ce sont les FARDC(Forces armées de la république démocratique du Congo) et sa seule police c’est la PNC(police nationale congolaise)

    « Les choses se stabilisent. Il y a eu d’abord la phase d’intervention, ensuite la stabilisation et enfin la normalisation. Nous tendons vers la normalisation. Que la population comprenne que la seule armée qu’elle a c’est les FARC et sa seule police c’est la PNC et que ces deux corps sont là pour la cause du Congo » a conclu Didier Etumba.

    Dans sa suite, on note la présence de plusieurs officiers supérieurs, parmi eux trois qui sont originaires de l’Ituri, notamment le General Gaudas Sukpa, conseiller en charge de la réforme des canaux de transmissions à l’état-major général, le General Djaringa, chef d’état-major à la première zone de défense FARDC basée à Kinshasa et le General Aguru.

    La Rédaction

    Leave A Reply