Archives

    Maître Christian Utheki, juriste et acteur politique de l’lturi, estime que le programme urgent de 100 jours annoncé ce samedi 02 mars par le nouveau chef de l’État congolais est « discriminatoire » et ne reflète pas la distribution équitable des richesses du pays.

    La Province de l’Ituri qui contribue comme toutes les autres provinces au budget de la RDC ne devrait pas bénéficier comme seules priorités, la construction d’un centre de traitement de la maladie ebola et la réhabilitation de seulement 79 km de route en terre battue sur la RN4.

    « L’Ituri a plus de priorités que la construction d’un centre de traitement ebola, le Président de la République aurait pu s’intéresser à d’autres priorités, notamment la sécurité (désarmement de la FRPI et l’éradication des assaillants de Djugu), la santé ( l’aménagement des structures sanitaires publiques ), les infrastructures ( aménagement de la route nationale Nº 27 allant de Komanda à Mahagi qui connaît un état de délabrement très avancé), l’education ( formation scientifique des étudiants et élèves dans des infrastructures appropriés ), l’électricité ( aménager la centrale électrique de Budana ), le transport ( aménager le port de Kasenyi et de Mahagi-port ), la desserte en eau potable ( reconstruire la Regideso afin de lui donner la capacité de desservir tout l’Ituri ), l’agriculture, pêche et élevage ( encourager les éleveurs ainsi que les agriculteurs, mais aussi les pêcheurs pour redonner à l’Ituri sa place de grenier du Congo pour nourrir d’autres provinces voisines comme la Tshopo, les Kivu…), écrit-t-il dans une tribune envoyée à buniaactualite.com

    Pour M. Utheki, le début annonce la fin, l’Ituri est déjà oublié par le Chef de l’État à l’instar de son prédécesseur Joseph Kabila. Il préconise à cet effet la cohésion et l’unité des Ituriens comme unique voie de salut car sa province et son peuple ne semblent « présenter aucun intérêt » aux yeux de différents Président que la RDC a connu.

    « Le Président Félix Tshilombo devra aménager son programme afin que l’Ituri se retrouve aussi car elle contribue dans le budget national au même titre que les autres provinces et donc elle doit bénéficier équitablement de la distribution de la richesse nationale comme les autres provinces » conclut-il.

    La Rédaction

    Leave A Reply