Archives

    Des étudiants de l’Institut supérieur d’architecture et d’urbanisme (ISAU) à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), ont manifesté ce jeudi matin leur colère contre ce qu’ils qualifient de la hausse des frais académiques au sein de leur institution.

    Une manifestation intervenue deux jours après l’affichage d’un communiqué de la direction générale de cette institution, informant les étudiants des classes montantes et terminales de la fixation des frais académiques à 370 $ (sept cent cinquante dollars américains).

    Selon l’esprit de ce même texte consulté ce jeudi 28 mars 2024 par buniaactualite.cd, « un contrôle rigoureux débute incessamment et seuls les étudiants en ordre de paiement auront accès aux cours et autres activités académiques (travaux pratiques, interrogations, examens) », peut-on lire dans ce document signé par le professeur ordinaire René Mpuru, directeur général.

    Des dégâts ont été enregistrés lors de cette manifestation, réprimée par les forces de l’ordre. L’on note même l’arrestation d’une dizaine de personnes parmi les manifestants dans la partie nord de la ville, province de Kinshasa.

    « Au cours de ces manifestations, quelques dégâts ont été enregistrés, entre autres la perte des ordinateurs, des téléphones, l’arrestation de plus au moins 15 étudiants, quelques blessés », a confié à l’Agence congolaise de presse, le président national des étudiants du Congo Maurice Mukandayi.

    Dans de nombreuses institutions supérieures et universitaires de la République démocratique du Congo, cette hausse des frais académiques est également observée, mais sans appeler à des manifestations des étudiants. Ces derniers sont quasiment « contraints » de payer en dollars américains à la place du franc congolais.

    Rédaction

    Leave A Reply