Archives

    Le 12 août 2020, le monde commémore la journée internationale de la jeunesse. Une journée passée, en province de l’Ituri, sous le rythme d’une série de conférences.

    Pour le président du conseil provincial de la jeunesse de l’Ituri, les jeunes doivent s’investir dans la pacification et l’entrepreneuriat dans leur province.

    « La jeunesse doit se prendre en charge dans le cadre de la pacification, elle doit s’investir et et contribuer dans les actions de la paix et de l’entrepreneuriat. Que les jeunes cherchent la paix, l’unité entre eux et entre les autres jeunes des provinces voisines et des communautés non originaires », a expliqué à buniaactualite.com, Gentil Kaniki Abiandroa.

    Tout en reconnaissant la situation difficile que traverse le jeune iturien, M. Abiandroa pense tout de même que le temps n’est plus pour « la division mais d’unir les forces pour l’intérêt de l’Ituri ».

    Madame Irène Vaweka, commissaire provinciale de la jeunesse, culture, arts et tourisme a, de son côté, interpellé les jeunes sur leur rôle indispensable dans la question sécuritaire en Ituri.

    « Les jeunes doivent se sentir responsables de cette situation pour chercher à poser un acte en vue d’éradiquer l’insécurité, lutter contre le chômage et autres en collaborant avec les services de sécurité. La jeunesse c’est l’espoir de demain » a-t-elle exprimé.

    Dans cette conférence organisée à Bunia avec une participation massive des jeunes, plusieurs thèmes ont été développés. Cependant, des jeunes de l’Ituri font encore fassent à plusieurs défis dans leur province.

    David Ramazani

    Leave A Reply