Archives

    Le ministre provincial de l’économie et finances vient d’initier un audit contre la Direction Générale des Recettes de l’Ituri «DGRPI» .

    Il indique avoir remarqué certains disfonctionnements au sein de cette régie financière, notamment le pléthore d’agents qui conduirait au coulage des recettes, avant d’émettre le souhait de rédynamiser ce service public en recyclant certains agents, surtout dans le but d’eleminer les réseaux froduleux.
    Janvier Egudra pense que:

    « La DGRPI, ce dernier temps, a dévié sa mission. Elle ne répond plus à l’objectif de l’efficacité dans le cadre de la maximisation des recettes dues à la province et cela est une conséquence du recrutement fondé sur des considérations subjectives » explique-t-il dans un entretien exclusif accordé à buniaactualite.com

    Janvier Egudra dénonce également quelques anti-valeurs dont l’enrichissement illicite de certains agents et la prolifération des imprimés de valeur parallèles, raison qui l’a poussé à créer une commission externe d’audit dans deux volets: (1) le volet contrôle stratégique et (2) le volet du circuit de perception des recettes.

     

    « Nous avons pris l’option de domicilier toutes les recettes de la province dans une banque. Mais, nous avons des rapports très accamblants contre certains agents qui auraient utilisé des numéros de compte qui ne sont pas de la province » a regretté M Egudra, ajoutant que « la finalité c’est que nous voulons remettre la DGRPI au service de la province, avec un personnel capable et consciencieux ».

     

    Il a également réaffirmé la détermination du gouvernement provincial à informatiser tous les services de perception des taxes et impôts en Ituri.

     

    La Rédaction

    Leave A Reply