Archives

    L’organisation internationale Médecins sans Frontières MSF qui a dénombré plus de 26.000 personnes déplacées qui vivent sans assistance à Boga dans le territoire d’Irumu, alerte sur des violences, meurtres et déplacements massifs des populations, avouant que “ l’humanitaire a atteint ses limites en Ituri ”.

    Dans un communiqué rendu public ce jeudi 15 avril 2021 dont une copie est parvenue à buniaactualite.com, MSF parle de 2,8 millions de personnes affectées par la crise dans les territoires de Djugu, Irumu, Mahagi et Mambasa, une situation qualifiée “ d’inacceptable ”.

    “ MSF alerte sur l’impact des violences incessantes sur plus de 2.8 millions de personnes dans la province de l’Ituri, privées de l’accès aux soins, nourriture, abris et hygiène ” décrit cette ONG.

    Elle souligne en outre que les violences sexuelles constituent un autre fléau qui sévit à Boga et dans d’autres coins de la province.

    En l’espace de seulement un mois, MSF affirme avoir pris en charge 67 patentes, toutes des femmes violées.

    Rappelons qu’en Ituri, Médecins sans Frontières appuie trois hôpitaux généraux, 12 centres de santé et 32 sites des soins communautaires dans les zones de santé de Drodro, Nizi et Angumu pour la prise en charge de maladies pédiatriques, la malnutrition, le paludisme, les violences sexuelles et la santé mentale.

    La Rédaction

    Leave A Reply