Archives

    Upio Kakura Wapol, l’un des notables de la province de l’Ituri appelle la population iturienne à un vote massif en faveur de l’actuel président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, candidat à sa propre succession aux élections du 20 décembre 2023 en RDC.

    Cet ancien ministre des Droits humains dans le gouvernement Muzito 1 de 2008 à 2010 et actuel Doyen de la Faculté de Droit à l’Université de Bunia, explique le pourquoi de son soutien au candidat numéro 20, dans cette communication dont buniaactualite.cd vous propose l’intégralité.

    Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est en route pour un deuxième mandat. Le candidat n°20 aux élections présidentielles du 20 décembre 2023 va rempiler grâce aux voix exprimées par les filles et fils de l’Ituri, dont le poids électoral déterminé par la CENI est le gage du succès attendu. Les actions palpables engagées pour la consolidation de la paix avec le concours des Ituriennes et Ituriens de tout bord, ainsi que les réalisations physiques multiformes vont et doivent se poursuivre dans les mois et années à venir. La présence de l’Ituri dans un élan renouvelé sera plus accrue. C’est pourquoi, j’invite les électeurs de l’Ituri à la vigilance et à ne pas céder aux manipulations et à la démagogie. Aux jeunes, plus particulièrement, sur qui repose l’avenir de l’Ituri, je demande un vote massif en faveur du candidat n°20, un choix de la raison, une garantie d’exécution des programmes de développement en cours de mise en œuvre et d’autres projets existants. La trajectoire est claire, sûre et solide ”, a-t-il écrit.

    Ce message du membre de cabinet du président Tshisekedi est lancé pendant que le candidat numéro 20 à la présidentielle est attendu en province de l’Ituri dans les prochains pour la poursuite de sa campagne électorale.

    Professeur des universités et homme politique congolais, Upio Kakura Wapol est aussi ancien directeur général de la Société minière de Kilo-Moto. Co-fondateur en 2023 du parti socialiste pour l’intégrité et la justice (PSIJ), M. Upio fut également député national lors des élections de 2006 en RDC.

    David Ramazani

    Leave A Reply