Archives

    Roger ZALABO, secretaire de l’UNADI lors d’une adresse à la presse
    Bunia, le 13 janvier 2017
    Photo ©Luc Malembe

    Une délégation de la société civile de l’Ituri séjourne dans la capitale congolaise depuis vendredi 12 janvier pour rencontrer les autorités nationales et leur remettre une pétition par laquelle elle exige le départ du gouverneur de province accusé d’incompétence.
    « Nous sommes allé déposer la pétition qui était signée par toutes les couches de la population iturienne depuis le mois de mai dernier. Le contenu de la pétition est connu de tous, elle demande le départ du gouverneur de province, Abdallah Pene Mbaka, il n’y a rien à cacher là-dessus » a déclaré Maître Jean Bosco Lalo, coordonnateur provincial de cette structure citoyenne joint par buniaactualite.com, rappelant qu’il avait été reconduit à la tête de la société civile pour continuer cette lutte et obtenir le changement à la tête de la province.
    Cependant, cette présence de la société civile à Kinshasa divise les différentes communautés réunies au sein de l’union des associations culturelles de développement de l’Ituri, en sigle UNADI.
    Dans un entretien avec la presse ce samedi, le secrétaire de cette structure, Roger ZALABO a exprimé son inquiétude face à cette visite où trois membres de l’UNADI prennent également part. Il s’agit notamment de la présidente Claudine Nzeni, du vice-président et du vice-secrétaire.
    « Il y a un groupe de trois membres de l’UNADI qui se sont rendus à Kinshasa sans informer les autres. Ce déplacement inquiète les présidents des communautés qui se sont réunis pour examiner cette question. Nous allons donner notre position lundi » a-t-il déclaré.
    Contactée, la présidente de l’UNADI confirme sa présence à Kinshasa mais précise qu’elle s’inscrit dans le cadre de la société civile:
    « l’UNADI fait partie de la société civile, elle en est d’ailleurs l’une des composantes les plus influentes. C’est le comité que je dirige qui engage l’UNADI selon nos textes et il est normal que nous venions ici pour un plaidoyer en faveur de l’Ituri » a déclaré madame Nzeni. Elle a par la même occasion rejetée les accusations selon lesquelles elle est partie sans informer :
    « Le secrétaire Roger n’arrive jamais dans les réunions, comment alors on allait l’informer ? Avant de voyager nous avions tenu une réunion à laquelle il n’a pas été présent. Et ici je suis en compagnie de mon vice-président et le secrétaire adjoint » a-t-elle conclu.
    Il faut dire cependant qu’on a noté la présence de quelques politiciens proches du gouverneur lors de cette réunion des présidents des communautés tenue à l’hôtel Musco.
    « L’UNADI est apolitique, nous avons été surpris que la réunion ait été convoquée sous pression des politiciens. Avant de commencer la réunion, nous avons exigé qu’ils puissent sortir de la salle et nous laisser nous réunir entre nous » nous a révélé un des participants ayant requis l’anonymat.
    La Rédaction

    Leave A Reply