Archives

    Réagissant ce jeudi 11 juin 2020 après les incursions répétées des militaires Sud soudanais en chefferie des Kakwa, territoire d’Aru, Maître Néné Kashinde Avudjoa interpelle l’État congolais qui a le dernier mot pour mettre fin à cette porosité de la frontière devenue monnaie courante dans cette région.

    « Si notre frontière avec le Sud Soudan est aujourd’hui violée constamment et volontairement par ces militaires, c’est parce que côté congolais nous n’avons pas de dispositif sécuritaire pouvant faire face à ces incursions. D’où, une intervention de nos forces loyalistes pour sécuriser la frontière de Kengezi-base serait une solution pour mettre fin a ces incursions » déclare-t-il au cours d’un échange avec buniaactualite.com

    Cet acteur politique du regroupement AAB appelle la population du territoire d’Aru au calme et à la dénonciation de tout mouvement suspect aux agents de l’ordre pour permettre un retour à la tranquillité.

    Entre mardi et mercredi 10 juin dernier, des militaires SPLA, lourdement armés estimés en plus de 100 éléments selon la société civile locale, ont investi plusieurs villages situés de l’autre côté de la frontière avant de procéder au pillage des bien de la population locale, notamment des vaches et des chèvres.

    La Rédaction

    Leave A Reply