Ituri: crise institutionnelle, aucune issue définitive jusque-là envisagée par Kinshasa(officiel)

Le gouvernement central n’a encore pris aucune décision concernant la crise qui secoue l’assemblée provinciale et le gouvernement de la province de l’Ituri depuis le 20 novembre dernier.

C’est ce qui ressort du conseil des ministres de cette province tenue le vendredi 06 décembre 2019 et dont le compte-rendu fait par le ministre provincial du commerce extérieur, Ezechiel Bati Muki a été recueilli par buniaactualite.com

« Suite à la crise qui secoue les institutions de la province, aucune issue définitive n’est jusque-là communiquée par la hiérarchie de la république. Par ailleurs, sur toute l’étendue de la province, la population attend avec impatience le retour de son Excellence Monsieur le Gouverneur de province, Jean Bamanisa Saidi » peut-on lire dans le document.

Cette rencontre ministérielle qui a également abordé la situation sécuritaire en province a noté qu’en territoire de Mahagi, la chefferie de Mukambo reste victime d’attaques perpétrées par les assaillants de CODECO, avec comme base la localité de Terali ».

Trop inquiet de constater que des groupes d’assaillants prennent « comme cible les chefs des localités, des groupements, voire les chefs des secteurs des Walendu Pitsi, Djatsi et Tatsi en territoire de Djugu qu’ils considèrent comme des traîtres », le conseil confirme qu’une commission de sensibilisation et le comité de suivi des résolution des accords de kpandroma présidé par le gouverneur intérimaire Ucircan Bule avait pourtant déjà trouvé un terrain d’entente par rapport à cette question.

Le conseil des ministres s’est par ailleurs félicité de la situation actuelle en territoires d’Aru et d’Irumu qui sont presque calmes.

A Mambasa par contre, on déplore « des cas d’incursions des Mai-Mai en répétition à Byakato avec comme cible principale, les installations des sites de riposte contre la maladie à virus Ebola ».

Signalons que pour cette dernière assise, cinq points étaient inscrits à l’ordre du jour, notamment la communication du gouverneur par intérim, l’adoption du compte rendu et l’évaluation des recommandations du conseil des ministres du 29 novembre dernier, l’Etat de la province, les textes à examiner ainsi que les divers.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!