Archives

    Suite à la persistance de l’insécurité dans les territoires de Djugu et de Mahagi, le député provincial Mugisa Biarufu opte pour l’organisation d’un dialogue interne entre tous les notables et les chefs coutumiers du territoire de Djugu en vue de diagnostiquer la situation.

    Plusieurs attaques des assaillants armés sont enregistrés depuis l’année dernière et se sont intensifié début avril dernier causant la mort plusieurs centaines parmi les soldats loyalistes et la population civile.

    Dans un entretien avec buniaactualite.com, cet élu de Djugu estime important que ce dialogue soit organisé sous l’égide du gouvernement provincial.

    « Il est évident que ceux là qui attaquent à Djugu et Mahagi viennent des localités de nos frères Lendu. Il est donc important que le gouvernement provincial puisse nous mette sur une même table nous les leaders communautaires et les Chefs coutumiers pour se échanger » a-t-il martelé.

    Dès son retour à Bunia après un séjour à Kinshasa où il a pris part aux obsèques de l’ancien premier ministre congolais, Etienne Tshisekedi, le gouverneur de l’Ituri a abondé dans le même sens en annonçant l’organisation d’une grande conférence sur la paix d’ici 4 mois.

    Un dialogue similaire, appuyé par la Monusco, avait déjà eu lieu l’année dernière à Fataki, localité située à 80 km au nord de Bunia, en territoire de Djugu, où plusieurs notabilités de cette entité, Hema comme Lendu et toutes les autres communautés du milieu, s’étaient réunis pour envisager une sortie de crise, mais sans succès.

    La Rédaction

    Leave A Reply