Archives

    Les activités socio-économiques ont tourné au ralenti au chef-lieu de la province de l’Ituri depuis l’avant midi de ce jeudi, 16 février 2023, comme cela a été le cas la journée du mercredi.

    Des jeunes, généralement des motards du quartier Saïo qui réclament depuis la veille, la libération sans condition de 2 de leur enlevés dans la région de Mwanga, ont de nouveau manifesté dans certains coins de la ville de Bunia.

    Conséquence : la majorité des maisons de commerce sont fermées notamment sur le boulevard de Libération, le petit marché de Yambi Yaya et celui de Saïo sont quasiment non opérationnels, sans parler d’autres cas.

    Cette situation affecte même la circulation sur le boulevard de Libération qui est timide. Jusqu’au début 13h, heure locale, des coups de feu étaient encore entendus au centre ville. Des éléments des services de sécurité se sont mobilisés pour « contenir » la foule.

    Depuis le début de cette manifestation, plusieurs femmes marchandes et des commençant se lamentent d’avoir été victimes de vol de leurs marchandises. Les manifestants sont pointés du doigt.

    Il y aurait déjà quelques arrestations de certains manifestants qui ont débordé.

    Le commissaire supérieur Abeli Mwangu, commandant de la police nationale congolaise dans la ville de Bunia a déploré, depuis mercredi, le débordement de certains manifestants. Dans sa communication, le patron urbain de la PNC les exhorte à demeurer calme en attendant les démarches des services de sécurité.

    David Ramazani

    Leave A Reply