Archives

    Le Gouverneur Abdallah Pene Mbaka (2e à gauche)dans un meeting populaire à Blukwa-mbi, territoire de Djugu
    le 22 decembre 2017
    Photo ©Luc Malembe
    Un jeune homme de 14 ans, arrêté la semaine dernière par la police de Pimbo en chefferie de Walendu Djatsi, territoire de Djugu, a été transféré à Bunia où son procès commence le 12 janvier prochain devant le tribunal pour enfants, a-t-on appris de sources judiciaires.

    « Cet enfant a été transféré ici et nous l’enverrons incessamment au quartier spécial (prison pour enfants mineurs). On va fixer la cause et l’audience est prévue le 12 janvier. L’enfant va comparaitre et présenter sa défense. Il y a des avocats pris en charge par l’ONG Justice plus qui assistent d’office les enfants en conflit avec la loi » explique Jean-Pierre Utera, greffier auprès de cette juridiction.

    Il est poursuivi pour coups et blessures et meurtre. On se rappelle que deux femmes de l’ethnie Hema avaient été attaquées alors qu’elles rendaient aux champs, ce qui avait déclenché une vague de violences entre les Hema et les Lendu. Le jeune homme de 14 ans serait l’un des bourreaux de ces femmes.

    « S’il s’avère que le suspect est coupable, il sera maintenu au quartier spécial pour une durée ne dépassant pas sa 18e année. Mais cette mesure risque d’être prolongée jusqu’à sa 22e année comme les faits qui lui sont reprochés sont graves. Mais la peine ne peut pas aller au-delà de ses 22ans » a poursuivi M. Utera.

    Les récentes violences dans cette contrée, d’où est d’ailleurs partie la guerre interethnique qui avait embrasé tout l’ituri entre 1999 et 2003, ont fait 5 morts et plus de 80 maisons incendiées.

    Le gouverneur de province qui s’était rendu sur place en compagnie d’une forte délégation des notables appartenant aux deux ethnies, a lancé un message à l’apaisement, invitant la justice à se saisir des coupables dans l’instigation de la haine tribale et à les sanctionner.

    La Rédaction

    Leave A Reply