Archives

    L’ingénieur indépendant Godefroid Tikima, qui a réagi aux déclarations faites la semaine dernière sur les réseaux sociaux par certaines structures, notamment l’association des importateurs des produits pétroliers, en rapport avec les travaux en cours de modernisation de la voirie urbaine de Bunia, a estimé que seuls les services techniques provinciaux peuvent demander la résiliation du contrat avec l’entreprise Safricas.

    Cet expert en travaux publics trouve aberrant que n’importe quel amateur en matière d’infrastructures se lance dans des déclarations appelant au départ d’une société qui a gagné son marché en toute légalité et qui venait de déployer toute la logistique en vue d’accélérer le rythme des travaux.

    “ En matière d’infrastructures, on ne peut pas résilier un contrat de la manière que ces gens estiment. Il s’agit d’un marché public gagné après passassion d’un concours et l’entreprise qui travaille actuellement avait été trouvée meilleure. Je ne suis pas avocat de Safricas mais en tant qu’expert, je rappelle que si nous voulons évaluer les travaux exécutés par cette entreprise, nous devons passer par les canaux officiels, les services techniques, notamment l’OVD et le Bureau technique de contrôle BTC ” a dit à buniaactualite.com M. Tikima.

    Il a invité tous ceux qui estiment avoir constaté des failles dans la réalisation de ce projet d’asphaltage de plus de 13km de voirie urbaine en ville de Bunia, de s’adresser aux services techniques qui ont reçu mandat de contrôler l’entreprise qui travaille et dont le rapport peut pousser les autorités provinciales à prendre une décision.

    “ Aussi longtemps que ces services techniques que je venais de citer n’ont pas mis des informations contraires à la disposition de l’autorité, tout ce que nous allons raconter sur les réseaux sociaux n’aura aucun effet ” a conclu l’ingénieur.

    La Rédaction

    Leave A Reply