Bunia: au total 28 corps découverts après les affrontements entre l’armée et les miliciens FPIC

Après les violents affrontements qui avaient opposés la semaine dernière les miliciens de la force patriotique et integrationiste du Congo FPIC et l’armée nationale dans la périphérie sud de la ville de Bunia, au total 28 corps ont été ramassés, indiquent des sources locales.

Les 06 derniers cadavres ont été enterrés ce lundi 18 janvier 2020, explique la société civile locale, qui salue l’intervention de la Croix-Rouge congolaise.

« Au total il y avait 28 corps. On avait appelé le Maire de la ville, le Bourgmestre, mais ils n’étaient pas arrivés. Ce sont les jeunes du milieu qui avaient procédé à l’enterrement. Ce lundi nous sommes contents de l’arrivée de la Croix-Rouge pour aider à enterrer les 6 corps qui restaient » explique son coordonnateur interrogé par buniaactualite.com

Selon lui, la plupart des victimes ont été enregistrées dans la localité Soloya 1 au groupement Lengabo.

Le centre de Lengabo, qui reste quant à lui déserté par ses habitants ayant fui pour trouver refuge dans des quartiers jugés plus sécurisés de Bunia, présente une scène de désolation.

« Nous plaidons pour le retour de notre chef du groupement Lengabo. Ceci va convaincre la population à retourner » a lancé un habitant interrogé sur place.

Un bouclage opéré dans cette entité par les forces de l’ordre avait dégénéré, les jeunes du milieu s’étaient opposé à l’arrestation de plus de 60 personnes interpellées et soupçonnées de connivence avec les rebelles. Cette situation s’était vite transformée en un échange des tirs entre l’armée loyaliste et les assaillants venus à la rescousse des manifestants, faisant plusieurs morts côté ennemi après plus de 5 jours de combats.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!