Archives

    La cérémonie de remise et reprise à la direction générale des recettes de la province de l’Ituri, DGRPI s’est déroulé ce mercredi 11 septembre 2019 au bureau de cette régie financière entre le directeur général entrant Jeff Ulyera et le sortant Aloa Obema.

    L’ancien directeur général qui se félicite du travail abattu pendant 4 ans affirme avoir triplé la capacité de mobilisation des recettes de la DGRPI, passant d’une moyenne de 250 millions à 750 millions de FC.
    Il a cependant soulevé certains defis auxquelles la régie provinciale fait face, notamment la sécurisation des agents par des textes juridiques, la création d’une régie de canalisation pour stoper le coulage des recettes, avant de fustiger la forte implication politicieenne dans le recrutement du personnel, ce qui selon lui a favorisé le pléthore d’agents observé actuellement.
    « Nous avons fait de notre mieux et nous sommes fiers du temps passé à la tête de la regie financière de l’Ituri » a-t-il lancé dans de propos recueillis par buniaactualite.com

    De son côté Jeff Ulyera, nouveau patron de cette régie promet fixer des assignations financières à atteindre par chaque ressort de la DGRPI comme stratégie de maximisation des recettes, appelant ses agents au changement de mentalité, à banir les antivaleurs, à respecter les règles établis et à lutter contre le coulage des recettes.

    « Nous ne sommes pas venus pour une chasse aux sorcièrs dans cette institution mais nous allons mettre en place une stratégie d’assignations qui seront données à chaque agent envue de maximiser les recettes »

    Il a par la suite appelé la FEC et la FENAPEC, deux structures regroupant les opérateurs économiques de la province, à la culture fiscale et à éviter des pratiques qui peuvent compromettre le décollage de la province.

    La nomination de nouveaux animateurs à la tête de la DGRPI est intervenue le week-end à l’issu de la publication par la cellule de communication du gouverneur de province, d’une série d’arrêtés provinciaux signés à cet effet par Jean Bamanisa Saidi.

    La Rédaction

    Leave A Reply