Archives

    En marge du rapatriement des corps des militaires sud-africains de la force de la Communauté de développement de l’Afrique australe (Samidrc), une cérémonie d’un dernier hommage a été organisée ce mardi 20 février dans la ville de Goma, au Nord-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

    Ces deux militaires sud-africains sont récemment tombés dans la cité stratégique de Sake en territoire de Masisi, après des bombes larguées par les forces de défense du Rwanda sur une des positions des troupes sud-africaines de la Samidrc.

    Lors de cette cérémonie, le général-major Peter Chirimwami, alors gouverneur militaire intérimaire du Nord-Kivu, a tenu à condamner fermement cette attaque et promet de collaborer avec la hiérarchie pour bouter ces terroristes hors d’état de nuire.

    « Tous les éléments du contingent sud-africain de Samidrc ont succombé à la suite d’une bombe larguée par les terroristes du M23/RDF dans leur camp situé à Sake », indique le général-major Peter Chirimwami. « Je condamne fermement cet acte funeste et renouvelle mon engagement à collaborer avec les institutions tant nationales qu’internationales afin que ces terroristes soient mis hors de nuire dans la province du Nord-Kivu », a-t-il ajouté.

    Dans une dépêche, le sous-lieutenant Mbuyi Kalonji Reagan, officier d’information publique FARDC-SAMIDRC, renseigne que dans son homélie, le Cpln W.H. Moukangwe du contingent sud-africain a appelé les troupes à la détermination à défendre la patrie ou les intérêts supérieurs d’une nation, quoi qu’il en soit le prix à payer.

    Après le dépôt de fleurs et le recueillement, le cortège funèbre s’est dirigé vers l’aéroport international de Goma, pour le rapatriement en destination de l’Afrique du Sud (pays d’origine) où reposeront à jamais le Capt Mkhulu Simon Bobe qui s’est éteint à l’âge de 36 ans et le Cpl Irven Thabang Semono, éteint à l’âge de 39 ans.

    Guerschom Mohammed depuis Goma

    Leave A Reply