Archives

    Une journée ville-morte a été observée lundi 04 décembre au Kasaï central en mémoire des victimes de l’Est de la République Démocratique du Congo.

    Le Nord-Kivu et l’Ituri restent toujours sous menace des rebelles M23, ADF et des groupes armés locaux pendant que le pays se rapproche d’une date cruciale, le scrutin général au 20 décembre 2023.

    La souffrance des habitants de l’Est ne passe pas inaperçue aux yeux de Mira Mulumba. Lui qui est coordonnateur national de l’association des victimes du Congo.

    « Nos frères sont en train d’être exécutés comme des mouches à l’Est (…) avec la volonté personnelle et criminelle de Paul Kagame », a-t-il déclaré.

    Pour manifester leur solidarité avec les compatriotes de l’Est, l’Union sacrée de la nation a aussi suspendu ses activités politiques au Kasaï central pour ce jour et appelée à « une méditation sur toute l’étendue de cette province».

    Le secrétariat permanent de l’Union Sacrée de la Nation/Kasaï central invite ses partis politiques, candidats députés (…) et toutes les populations qui soutiennent la vision du chef de l’Etat à observer ce lundi 04 décembre, une journée sans activité politique ni campagne électorale sur l’étendue de la province, en mémoire de toutes les victimes de la guerre de l’Est (…) ”, peut-on lire dans leur communiqué dont buniaactualite.cd dispose d’une copie et signée par le secrétaire exécutif provincial, Marcel Tshipepele Ntumba.

    Ça quasiment une première dans cette partie du pays d’observer une journée ville-morte pour les atrocités commises à l’Est de la RDC.

    Verite Johnson

    Leave A Reply