Archives

    Cette revue de presse s’ouvre par le chapitre sécuritaire. depeche.cd écrit sur une accalmie qui s’observe dans la chefferie de Bahema Nord dans le territoire de Djugu. D’après le président de la société civile de cette entité cité par le média, il ne passait pas deux jours sans enregistrer une attaque de la milice CODECO dans cette partie.

    Par contre, indique bunia-infos24.com, trois groupes des présumés bandits armés et des trafiquants
    d’armes opérant en province de l’ituri ont été présentés mardi 11 juillet 2023 à Bunia au gouverneur militaire de l’ituri. Le premier groupe composé de 5 personnes est celui du chef rebelle Indocide et sa bande arrêté à Mambasa. Le deuxième groupe composé de 10 personnes est celui des présumés trafiquants de munitions appréhendés à komanda avec 4 armes dont 2 du type PKM et 2 du type AK47 dans ce groupe on retrouve également deux femmes marchandes. Et le dernier groupe est celui de bandits armés opérant en ville de Bunia composés de 7 personnes, des arnaqueurs mais aussi certains jeunes du quartier Saîo qui avaient commis des dégâts le jours où un de leurs a été abattu par des patrouilleurs la nut.

    Toujours dans le même chapitre de sécurité, cité par lesvolcansnews.net, Jules Ngongo, porte-parole des opérations militaires en Ituri parle du haut fait des Forces Armés avant de promettre rechercher d’autres semeurs de trouble qui veulent à tout prix déstabiliser la province de l’ituri.

    iturikwetu.net accorde la parole au député Nationale Raymond Tchedya Pataye qui mise sur «le fédéralisme».

    évoquant le même sujet, lavoixdelituri.com, poursuit que cet élu national de la province de l’Ituri et de la circonscription du territoire de Djugu est arrivé à Bunia, chef-lieu de la province de l’ituri le 10 juillet dernier, aussitôt arrivé, juste à sa descente de l’avion, il a annoncé avoir quitté la PPRD pour se concentrer à son nouveau pari politique.

    Allez, à très bientôt !

    Jonathan Bavonga.

    Leave A Reply