Archives

    Depuis les élections générales en République Démocratique du Congo le 20 décembre 2023, les résultats des législatifs sont toujours attendus avec impatience. Dans l’entre-temps, des interrogatoires ne cessent d’augmenter sur l’opacité qui se fait remarquer dans le calcul du seuil légal par la CENI.

    Dans son récent communiqué parvenu à buniaactualite.cd ce samedi 13 janvier 2024, la mission d’observation électorale CENCO-ECC dit poursuivre l’accompagnement du processus électoral par une observation de différentes étapes et opérations électorales telles que prévues dans le calendrier de la CENI. Actuellement, explique le même document, elle suit le traitement de différents contentieux en rapport avec les candidats invalidés par la CENI, la compilation et la centralisation des résultats.

    Cette mission d’observation indépendante déplore « l’absence d’un dispositif permettant aux parties prenantes de suivre en toute transparence le processus de calcul du seuil légal de représentativité et de l’attribution des sièges, car la CENI en détient le secret », regrette ces religieux. « Cette opacité n’est pas de nature à rassurer toutes les parties prenantes et favoriser l’acceptation des résultats », préviennent-ils.

    Dans le souci de préserver la paix et surtout de contribuer à l’acceptation de ces résultats tant attendus, cette mission recommande à la commission électorale nationale indépendante (CENI) « de mettre en place un dispositif qui permet aux partis et regroupements politiques de s’autoévaluer en toute transparence concernant l’atteinte de ce seuil et de publier et de publier la liste de ceux qui l’auront atteint avec indication de leurs scores respectifs ».

    Rédaction

    Leave A Reply