Archives

    Quelques localités situés au bord du lac Albert en territoire de Djugu sont sous le contrôle d’hommes armés non identifiés qui y mènent des patrouilles, causant la panique et la fuite de la population locale.
    Les localités concernées sont Torges, Djoo, Muvaramo, Tara, Songa I&II et Musekere qui se sont vidées de leurs habitants.

    Le chef de la chefferie de Bahema Nord joint par nos confrères de radio Okapi confirme cette occupation de quelques villages de son entité et se plaint de l’absence des soldats loyalistes qui selon lui, est à la base de ce regain d’insécurité dans la contrée.
    « Il n’y a pas de FARDC là bas. Je vais demander au commandant régiment de ramener les militaires pour sécuriser la population en cette période électorale » a dit Pilo Molindro.

    Depuis le 15 septembre, les positions de l’armée dans ces localités sont constamment visées par des attaques, causant des dizaines de morts.

    Le porte-parole de l’armée en Ituri qui nie cette version évoque plutôt une nouvelle tactique pour ne pas exposer les militaires à des attaques ciblées des assaillants qui bénéficient selon lui de la complicité de certains parmi la population.

    « Une chose est vraie, l’armée occupe tout le long du lac Albert, mais il faut retenir que dans tout ce que nous faisons, Il y a de la formatose, c’est à dire nous privilégions aussi le camouflage, pour ne pas être dévoilés par ceux-là qui trahissent l’armée en complicité avec certaines populations » a dit le lieutenant Jules Ngongo à buniaactualite.com

    La Rédaction

    Leave A Reply