Archives

    Anastasie Neema a remporté le grand prix du Mini-marathon féminin pour la paix en Ituri, une initiative de la section de l’information publique de la Monusco-Ituri.

    Anastasie Neema, journaliste de son état, justifie cette prouesse par la détermination et la préparation.

    « Le sentiment n’est rien d’autre que de la joie parce qu’on s’est préparée pour arriver là », s’est exprimée la gagnante, toute souriante et émue, malgré des traces de fatigue lisible sur son visage.

    « Ce n’est pas la taille, mais la force et l’endurance. Et pour la paix en Ituri, nous devons accepter que celle-ci est une obligation. Vivons en paix à vers soi-même et envers autrui », lance la championne.

    Pour la responsable de la section de l’information publique de la mission onusienne en Ituri, « le sport ne connait ni la tribu, ni la provenance », corroborant son chef de bureau, qui émet le vœu de voir l’harmonie. « Un esprit saint dans un corps saint, c’est le sport ».

    Ce mini-marathon s’est déroulé sous le thème : « Ensemble, célébrons la femme ». Il a réuni près de 80 personnes jeunes, dont des filles, mamans, journalistes, agents de la Monusco et cadres publics dans une distance de plus de cinq kilomètres, allant de l’aéroport national de Murongo jusqu’à l’Epo ville.

    Janvier Bamunoba

    Leave A Reply