Archives

    Initialement prévues le jeudi 07 décembre dernier, les élections de la coordination territoriale de la société civile forces vives de Mambasa en province de l’Ituri n’ont pas eu lieu. Elles seraient reportées à une date ultérieure.

    Contactée pour en savoir plus, la coordonnatrice ad intérim de cette structure citoyenne n’a pas voulu répondre aux questions de buniaactualite.cd ce samedi 09 décembre 2023. Néanmoins, d’après l’entourage de Madame Marie-Noëlle Anotane, la raison de ce report serait le fait que la période a été mal choisie. Pour eux, tenir les élections de la société civile pendant cette campagne électorale serait offrir ce processus entre les mains des politiciens.

    Déjà en fin novembre dernier, le président du Parlement des jeunes avait déclaré : « Je le dis tout haut et je sais que cela ne va pas plaire aux gens. Les élections de la société civile se tiendront bel et bien le 07 décembre (…) ». Quelques jours plus tard, Mr Suleymani Onokoko a vu quatre (04) membres de sa structure décider de sa d’échéance. A son tour, il a répliqué par la suspension de ses membres signataires, une situation qui reste floue.

    Mambamusa veut le poste de coordonnateur

    Lundi, 04 décembre 2023, la coordinatrice intérimaire de la société civile forces vives de Mambasa a convoqué une assemblée générale avec les organisations membres pour essayer de tout mettre en ordre avant les élections. Une rencontre qui s’était soldée en queue de poisson vu que l’association culturelle Mambamusa regroupant les communautés originaires du territoire de Mambasa dont, Bila, Lese, Ndaka et Ngwana, réclame le poste de coordonnateur.

    Joint ce samedi 09 décembre 2023, le président de la communauté Mambamusa réitère la position de sa structure. « Nous avons tenu une réunion avec les confessions religieuses et la coordinatrice intérimaire. Nous leurs avons fait part de notre revendication, nous voulons le poste de coordonnateur », a précisé Mr Mungamba Emmanuel.

    Et de préciser que tous les autres postes seront réservés à tout le monde excepté celui du coordonnateur qui doit revenir aux “ originaires ”.

    Rappelons que le dernier coordonnateur élu de la société civile forces vives du territoire de Mambasa était de la communauté Mambamusa en la personne de Assani Ngumba Maximilien qui a abandonné le poste il y a de cela quelques années en faveur de madame Marie-Noëlle Anotane. Jusque là, il n’y a encore eu aucun candidat pour n’importe quel poste étant donné que le dépôt des candidatures se ferait séance tenante, a-t-on appris.

    Ismaël Masiya Akilimali

    Leave A Reply