Archives

    L’association culturelle ENTE regroupant le peuple Hema décrète une journée de deuil ce vendredi 1er mars en mémoire des civils massacrés à Tali-Singo le 16 février 2024. Le 1er mars étant la date choisie pour leur enterrement.

    Par conséquent, cette structure communautaire veut « la fermeture de toutes les activités » et recommande « le port des habits noirs à tous les membres de la communauté ». Une décision appuyée par la coordination provinciale de la société civile forces vives de l’Ituri.

    Dieudonné Lossa Dhekana, coordonnateur des structures citoyennes, appelle à la mobilisation générale pour « honorer » la mémoire de ces compatriotes enlevés puis enterrés vivants avant d’être déterrés.

    La levée des corps de la margue de l’hôpital général de référence de Bunia est prévue à 7 h selon l’esprit du communiqué portant la signature de David Mambo Kiza, porte-parole de cette communauté.

    Ça sera une triste cérémonie « inédite » pour ces compatriotes qui vont être enterrés deux fois. 16 corps vont être acheminés de Bunia pour Tali-Singo, renseigne à buniaactualite.cd M. Lossa.

    Il s’attend toujours à la présence de la délégation de Kinshasa à ces obsèques, initialement prévues la semaine passée, mais repoussées par la justice militaire qui procédait à l’autopsie des corps.

    Verite Johnson

    Leave A Reply