Archives

    Une dizaine d’officiers des forces armées de la RDC (FARDC) et ceux de la Police Nationale Congolaise (PNC) étaient autour d’une table le mardi 28 novembre 2023 à Bunia au chef-lieu de l’Ituri, une des provinces de la RDC. Un renforcement du mécanisme de coordination provinciale sur la réforme en partenariat avec la MONUSCO.

    À l’hôtel de la province, cet atelier est animé par une délégation du bureau de la réforme venue de Kinshasa, la capitale congolaise qui venait de présenter ses civilités au gouverneur de province, quelques minutes plus tôt. En tête, le Général de Brigade Lokunga Didier, conseiller à la réforme des FARDC au chef d’état-major et le Commissaire divisionnaire adjoint Sébastien Ebua, coordonnateur national de la cellule de réforme de PNC.

    Le dernier a exposé sur la réforme de la police : enjeux, plan, perspectives d’action, état de lieu de cette activité sur la réforme du secteur de la sécurité, un élément intégral des programmes de paix et de prévention des Nations-Unies.

    C’est dans l’objectif de renforcer la collaboration entre la PNC et les FARDC dans la réforme du secteur de sécurité”, a indiqué le Général Didier.

    La réforme du secteur de la sécurité c’est la transformation du système de sécurité qui inclut tous les acteurs, leurs rôles, leurs responsabilités et leurs actions afin qu’ils travaillent ensemble pour gérer et opérer d’une façon compatible avec les normes démocratiques et les principes de bonne gouvernance et contribuent ainsi à établir un cadre sécuritaire permettant le développement.

    C’est un processus de transfert des compétences en cette période transitoire pour prendre une entière responsabilité afin de renforcer l’autorité de l’Etat et l’Etat de droit.

    Il est vrai que la MONUSCO est un partenaire privilégié mais un plan conjoint des engagements a été signé et nous sommes à la préparation, en sorte qu’après leur départ qu’il ne se crée pas un vide”, explique le commissaire divisionnaire adjoint Sébastien Ebua au micro de buniaactualite.cd

    Cette réforme vise également à renforcer la confiance entre les forces de sécurité et la société civile, en établissant des mécanismes de communication et de la coopération efficaces et en favorisant une culture de respect mutuel.

    Verite Johnson

    Leave A Reply