Archives

    L’Ituri retient son souffle, le nouveau gouvernement toujours attendu ! En perspective de la formation de ce nouveau gouvernement qui inaugure le deuxième mandat du président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, l’Ituri s’attend à au moins 2 ministères et 2 vice-ministres.

    L’attente est portée haut par le dignitaire d’État Joël Mande qui se base sur les 28 sièges de l’Ituri à l’Assemblée nationale.

    Si pour les regroupements politiques, il faudra disposer d’au moins dix sièges à l’Assemblée nationale pour prétendre à un poste ministériel, alors l’Ituri peut se frotter les mains. Même si elle en a toujours eu, mais sans en être récompensée. Le dignitaire et membre de l’UPDS Joel Mande y croit.

    Dans son aperçu de ces élections, il rappelle que Félix Tshisekedi a été élu avec 54 % dans la province de l’Ituri. Grâce notamment à l’effort et à l’implication de Samy Adubango, l’unique fils Iturien dans le gouvernement sortant occupant un poste de vice-ministre.

    « Les Ituri ont voté à 54 % le président Félix grâce notamment à l’excellence Samy Adubango (…) On a réussi avec 54 % et nous avons 28 députés (…). » « Nous ne méritons pas toujours les vice-ministres, » a-t-il rappelé dans une interview exclusive avec buniaactualite.cd.

    Il s’appuie aussi sur la promesse du chef de l’État de la représentation dynamique des leaders politiques et communautaires de la Grande Orientale à Kinshasa.

    « Nous sommes dans la région de turbulences, et nos représentants (ministres) qui seront proches de lui nous aideront à lui passer le message », souhaite ce cadre de l’UDPS qui attend de voir par ses nominations « l’attachement et l’amour du chef de l’État » envers l’Ituri, la province où il avait installé momentanément sa base orientale pendant la campagne électorale.

    4 mois environ se sont écoulés depuis les élections générales du 20 décembre 2023 en RDC et le pays attend toujours la nomination d’un nouveau Premier ministre ainsi que la constitution de son gouvernement.

    Samy Adubango, député national élu de Mahagi, est jusqu’ici le seul Iturien membre du gouvernement sortant Sama Lukonde. La faible représentation de l’Ituri qui renforce l’attente de ses fils à attendre mieux pour le second mandat après avoir opté pour « consolider les acquis ».

    Verite Johnson

    Leave A Reply