Archives

    La Nouvelle Société Civile Congolaise coordination de chefferie de Babila-Babombi dans le territoire de Mambasa en province de l’Ituri dresse un bilan de six civils tués depuis dimanche 03 décembre dernier et dont les corps continuent à être ramassés en brousse.

    Cette structure citoyenne qui parle encore d’un bilan provisoire, signale que la fouille se poursuit dans les alentours du village Mayuano situé à une trentaine de kilomètres de Mambasa-centre sur l’axe Makeke. En dépit de multiples alertes formulées par les structures de la société civile dans la zone, les autorités semblent être indifférentes de ce qui se passe dans ce village, se désole la Nouvelle Société Civile Congolaise coordination de chefferie de Babila-Babombi.

    C’est depuis le dimanche dernier jusqu’à ce mercredi 06 décembre 2023, six civils ont été tués par ces présumés rebelles ADF dans cette partie de Mayuano. Nous sommes en train de décrier le comportement qu’affiche ce dernier temps les services sécuritaires. Il y a plusieurs alertes lancées par les structures citoyennes mais voilà le résultat ”, regrette-t-il.

    Par ailleurs, il dit aussi regretté pourquoi les forces coalisées FARDC-UPDF peinent encore à lancer des opérations de grande envergure dans les forêts de Babila-Babombi et Babila-Bakwanza, deux entités coutumières partageant une même limite afin de mettre fin une fois pour toute au phénomène ” ADF ” dans cette région.

    Nous avions initié des lettres pour demander que cette coalition puisse arriver dans l’ensemble du territoire de Mambasa pour pilonner les bastions des ADF mais c’est que nous sommes en train de documenter aujourd’hui est totalement contraire ”.

    Le passage de ces rebelles dans les agglomérations environnantes du village Mayuano pousse à réfléchir sur la bonne tenue du scrutin du 20 décembre prochain. Dans l’entre temps, le deuil de plusieurs familles qui ont perdu leurs proches dans cette attaque rebelle se poursuit.

    Rahim Jules César

    Leave A Reply