Archives

    C’est une polémique qui gagne les réseaux sociaux autour de financement qui aurait été opéré par le fonds national d’entretien routier FONER pour la réhabilitation de la route nationale numéro 44 reliant l’Ituri au Nord Kivu via le territoire de Mambasa.

    Tout commence avec la ménace de la société civile locale, qui dans une lettre adressée à l’administrateur du territoire de Mambasa en date du 14 novembre dernier, a menacé de lancer une grève sèche, suivie de l’incivisme fiscal si rien n’est fait sur cette route en état de délabrement très avancé.

    Le lendemain, le député national élu de cette contrée, Ezéchiel Kambale a confirmé le décaissement par FONER d’un montant de 450.000 dollars pour exécuter des travaux d’entretien sur la RN 44 par l’Office des routes.

    Une information vite mise en doute par le gouvernement provincial de l’Ituri.

    Tout d’abord, dans un communiqué relayé sur les réseaux sociaux, le porte-parole de l’exécutif provincial s’est dit non informé de l’existence de ce financement de FONER.

    « Comment ont été affectés ces financements? » s’interroge Janvier Egudra.

    Le gouverneur Jean Bamanisa lui même a abondé dans le même sens dans un message également posté sur les réseaux sociaux.

    « [•••] J’ai parlé avec l’Office des routes, ils ne sont pas au courant d’un transfert de 450.000 dollars pour l’exécution des travaux » a-t-il écrit, rappellant que FONER n’a pas débloqué un seul dollar en faveur des routes nationales numéro 04 et 27 depuis deux ans.

    Il faut dire que les relations entre les deux institutions ne sont pas aux beaux fixes depuis la décision prise il y a quelques mois par le gouverneur Bamanisa de suspendre les activités du FONER dans sa province, reprennant tous les postes de perception de la taxe de péage route au profit de la régie financière provinciale, la DGRPI.

    C’est le caucus des parlementaires de l’Ituri qui est venu couper court au débat.

    A l’issu d’une séance de travail tenue à Kinshasa ce lundi 16 novembre 2020 avec Georgine Selemani, directrice intérimaire du FONER, les élus nationaux et sénateurs ont affirmé que cette société fait bien son travail de financer les travaux routiers en Ituri.

    « Nous appelons la population à faire confiance au FONER. Après information, vérification pièce par pièce, nous avons compris que le FONER fait exactement son travail de financer les projets tels que prévus par les offices qui s’occupent des routes d’intérêt national, la voirie et les routes de desserte agricole » a dit Wilson Adirodu son président dans des propos recueillis par buniaactualite.com

    Des propos contrastant avec la position du gouvernement provincial qui a toujours accusé le FONER d’incapacité à remplir sa tâche de prendre en charge la réhabilitation de la quasi totalité des routes d’intérêt national de cette province, toutes en état d’impraticabilité avancé.

    La Rédaction

    Leave A Reply