Ituri: négociations en cours ente la milice FRPI et les autorités

La delegation de l'Ong ACIAR à la rencontre des chefs FRPI. Photo d'archive

La delegation de l’Ong ACIAR à la rencontre des chefs FRPI.
Photo d’archive
Le gouvernement provincial de l’Ituri et les miliciens des Forces de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) négocient depuis samedi 18 août à Kelenzi, une localité située à un peu plus de 200 km au sud de Bunia dans la Collectivité des Walendu Bindi, bastion de ce groupe armé.

Les délégués du gouvernement affirment que les négociations se déroulent bien. Ils ont informé l’Etat-major des FRPI des avancées sur la démobilisation, la réinsertion, l’amnistie et bien d’autres points qui figurent dans leur cahier des charges. Mais ils ont aussi prévenu les miliciens qu’ils ne pourraient pas tout obtenir.

« Ils ne peuvent pas s’attendre à tout ! Ils doivent évaluer eux-mêmes les différents points qu’ils ont prévus dans le cahier des charges. Des questions d’amnistie. On va les amnistier pourquoi, qu’est-ce qu’ils craignent dans tout ça ? Qu’est-ce qu’ils pourront avoir parce que ce n’est pas évident qu’ils puissent tout avoir. Il y a des négociations mais il y a des exactions entre-temps. Nous avons parlé des exactions. Ils doivent arrêter les exactions », a indiqué Eric Mongo de l’ONG ACIAR, l’un des négociateurs.

Le gouverneur de l’Ituri espère que pour cette fois, ces négociations permettront de restaurer la paix dans cette partie du pays.

« Le processus évolue très bien. Bien qu’il a pris un peu de retard. Je crois que le problème des négociations, c’est le problème de bonne foi. Nous croyons encore à la bonne foi de nos partenaires, les FRPI », a affirmé Jefferson Abdalah Pene Mbaka.

Selon le gouverneur de l’Ituri, une délégation interministérielle arrive de Kinshasa cette semaine pour finaliser ces négociations.

C’est depuis plus de quinze ans que le Walendu Bindi vit une guerre qui a occasionné des centaines de morts, des pillages et des déplacements massifs de la population.

La Rédaction / Radio Okapi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!