Archives

    Sur la liste des personnalités sanctionnées ce vendredi 28 juillet 2023 par le conseil de l’Union européenne, figure un des leaders de la milice mystico-tribale de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO), très active dans le territoire de Djugu, en Ituri.

    Il s’agit du surnommé «Petit Loup de la Montagne», Monsieur Justin Maki Gesi, Commandant de la faction de CODECO dénommée Alliance pour le développement du Congo (ALC).

    D’après l’UE, ce chef de milice occupe une position de leader en tant que commandant de l’ALC/CODECO, un groupe armé non gouvernemental opérant dans le nord-est de la RDC, particulièrement en Ituri, où il entretient le conflit armé, l’instabilité et l’insécurité et s’est rendu responsable de graves violations des droits de l’homme, notamment par l’utilisation d’enfants comme combattants, des enlèvements, des meurtres et des attaques contre des civils.

    L’union européenne attribue en effet l’attaque sur les villages de Nyamamba et Mbogi du 13 janvier 2023 à l’ALC/CODECO, qui avait fait plus de 40 victimes enterrées dans des fosses communes.

    « Du fait de sa position dirigeante au sein de la CODECO/ALC, Justin Maki Gesi est donc impliqué dans la planification, la direction ou la commission d’actes qui constituent de graves violations ou atteintes aux droits humains en RDC. Il est également responsable du maintien du conflit armé, de l’instabilité et de l’insécurité en RDC », indique la décision de l’union européenne à laquelle buniaactualite.cd a accédé.

    Très recherché par l’armée en Ituri, Petit Loup de la Montagne n’a jamais été capturé. À l’époque de Jean Bamanisa, comme gouverneur, ce rebelle qui avait même signé une incursion spectaculaire en pleine ville de Bunia, s’illustrait par des sorties téléphoniques proférant des menaces à l’endroit des autorités provinciales.

    Ces jours-ci, le même chef rebelle dirige un important bastion de la CODECO.

    La Rédaction

    Leave A Reply