Archives

    Guerre du M23/RDF : voici le bilan de l’armée après l’explosion d’une bombe à Mweso

    Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) avancent un bilan de dix-neuf (19) personnes tuées aux côtés de vingt sept blessés, après l’explosion d’une bombe ce jeudi 25 janvier 2024 dans la cité de Mweso en territoire de Masisi au Nord-Kivu.

    Dans un communiqué de presse parvenu à Buniaactualite.cd, l’armée indique avoir repoussé depuis mercredi 24 janvier 2024, plusieurs attaques des terroristes du M23/RDF contre ses positions de Kanyangowe, Mweso, Mudugudugu et Mushebere en profondeur, “afin d’éviter des dégâts collateraux du côté de la population civile”, dans la cité de Mweso.

    N’ayant pas assumé leur déroute face aux Forces armées de la République démocratique du Congo, les terroristes qui sont appuyés par les Forces de défense du Rwanda (RDF), “ont dans leur fuite largué à l’aveuglette des bombes au mortier 120 orientées dans la dite cité, causant ainsi la mort de 19 personnes et 27 blessés parmi les civils innocents”, lit-on dans ce document du lieutenant-colonel Ndjike Kaiko Guillaume.

    Le porte-parole des FARDC au Nord-Kivu appelle la communauté de prendre à bras le corps ce qu’il considère comme “une violation grave du Droit international humanitaire” et surtout, de tirer toutes les conséquences.

    Malgré cet incident, l’armée rassure la population de la contrée sur sa détermination à bouter hors du territoire national, les terroristes du M23 et leurs alliés de l’armée rwandaise pour un retour de la paix.

    Guerschom Mohammed depuis Goma

    Leave A Reply