Archives

    Après la rentrée parlementaire à l’assemblée provinciale de l’Ituri le 19 février 2024, des députés affichent leur ambition. Faustin Mboma Babinilau est l’un d’eux. 

    Cet élu du territoire d’Irumu se dévoile pour son mandat, le premier comme élu à la députation provinciale. Ses priorités à l’assemblée : mener des plaidoyer pour la recherche de la paix mais aussi pour qu’Irumu, son territoire bénéficie des projets des développements (infrastructures et autres).

    Il reste pessimiste que la situation sécuritaire (notamment) va changer. Cela passe tout de même par l’effort collectif reconnaît-il.

    “ Même à 60% on va le faire. Je suis confiant. Ensemble mettons nous au boulot ”, a dit Mboma dans une interview exclusive à buniaactualite.cd. Il répondait à la question de savoir ce qu’il deviendra si ses objectifs ne sont pas atteints.

    Ancien agent à la direction générale des recettes de la province de l’Ituri, ressort urbain de Bunia, Mboma fut aussi président de la communauté Nyali-Tchabi regroupé au sein de Kundana.

    Avec une superficie de 8 183 km², le territoire d’Irumu compte 5 sièges à l’assemblée provinciale de l’Ituri. Une fierté pour Mboma d’être l’un d’eux.

    “ Je suis le plus heureux de représenter la population d’Irumu ”, se félicite-t-il.

    Faire du retour de la paix sa priorité à l’assemblée provinciale est une cause qui s’explique. Irumu comme le reste des territoires de l’Ituri sont sous menaces des miliciens qui font des victimes principalement des civils. Le problème d’infrastructures routières est une question qui vaut aussi son pesant d’or.

    Verite Johnson

    Leave A Reply