Archives

    Environ 2. 535 966 Ituriens sont attendus aux urnes pour élire leurs présidents, députés provinciaux, nationaux et conseillers communaux lors du scrutin général du 20 décembre 2023. Un chiffre qui, visiblement, sera revu à la baisse.

    À une semaine de la tenue d’une élection XXL au pays de Lumumba, le défi est triple : la logistique, le financement et la sécurité. À cela s’ajoute la livraison des duplicatas pour ceux qui ont soit perdu leurs cartes d’électeurs ou ceux dont les écrits, photos se sont effacés.

    Cependant, des radios à travers la province de l’Ituri sont devenues de véritables lieux de stockage. Plus de 500 cartes d’électeurs, pourtant utilisées aussi comme pièce d’identité, sont abandonnées dans moins des 10 radios recensées en Ituri. Le cas de la Radio Tuungane Mongbwalu où on en dénombre 211.

    Elles ont été ramassées par les personnes des bonnes fois pour déposer à ces stations radios, devenues lieux de référence en cas de perte. Malheureusement, les proprios traînent à venir les récupérer.

    Ceux qui passent à la recherche de leur carte, n’en trouvent malheureusement pas. Le cas de Pelengama Denis. Nous l’avons trouvé à la sortie de la Radio Tangazeni Kristo en ville de Bunia, où sur 33 cartes d’électeurs, il n’a pas pu trouver la sienne.

    J’ai envie de voter mais je n’ai pas encore trouver ma carte ”, regrette-t-il lors d’un échange avec buniaactualite.cd

    Loin de là, la délivrance progressive des duplicatas des cartes d’électeur, annoncée débutée le 2 août n’est pas vraiment d’actualité en Ituri. Beaucoup de requérants ne savent pas à quel saint se vouer. Ce qui constitue un manque à gagner pour l’élection.

    Vraiment c’est un manque à gagner, la population ne sait pas où elle sera secourue ”, se désole le candidat Jean Bosco Assamba qui tend la main à la CENI pour en trouver urgemment une solution.

    L’Ituri est parmi les Top 6 provinces avec un grand nombre d’électeurs enrôlés. Riche démographiquement, cependant plusieurs entités sont sous menaces des groupes armés. Les cas d’une partie de Djugu, Irumu ou encore Mambasa.

    Verite Johnson

    Leave A Reply