Archives

    Des assaillants armés ont attaqué vendredi 28 septembre une position de l’armée située à Linga en secteur de Walendu Pitsi. Un lieutenant-colonel FARDC est mort tombé dans une embuscade tendue par ces assaillants au groupement Laudjo avant que son corps soit ramené à Bunia.

    Suite à la riposte de l’armée loyaliste, les habitants des localités de Linga, Malali, Talikpa, Za et Petro ont abandonné leurs maisons depuis samedi 29 septembre.

    Des sources locales renseignent que les FARDC ont repris encore ce dimanche 30 septembre matin les patrouilles de combat au village de Talikpa en groupement Dhendro dans la même entité. Ces opérations se sont également déroulées vendredi dans le même village ainsi que dans les localités de Petro, Za et Malali où trois personnes ont été tuées.

    Selon l’armée, l’objectif est de neutraliser ces hommes armés qui ont attaqué samedi 29 septembre matin la position des FARDC à Linga. La société civile de Kpandroma rapporte que ces combats ont provoqué le déplacement des habitants de toutes ces entités.

    La même source indique que ces personnes déplacées sont en errance dans la région en quête d’un endroit paisible pour s’abriter. Elle déplore également l’incendie des cases de la population dans tous ces villages.
    A Bunia, les gestionnaires du camp des déplacés de l’hôpital général affirment avoir enregistré de nouveaux arrivants suite à la résurgence des hostilités depuis le 16 septembre dernier.
    Face à la persistance de l’insécurité en territoire de Djugu, la société civile demande au gouvernement de mettre tout en œuvre pour l’instauration d’une paix durable dans cette partie de la RDC.

    Ces personnes déplacées sont constituées essentiellement des retournés qui avaient fui les exactions de février et mars derniers en territoire de Djugu.

    Radio Okapi via buniaactualite.com

    Leave A Reply