Archives

    Jean Bamanisa Saidi est un ancien gouverneur de province de l’Ituri et est candidat député national pour le compte de la circonscription électorale de Bunia. Numéro 107, il est « l’homme des solutions, mémoires sans virus ».

    Porté par son slogan « Tuache Ziaka», Bamanisa présente sa candidature « comme la seule capable d’essuyer les larmes des Ituriens » se basant sur ses expériences parlementaires et de gestion, « de la bonne gouvernance ».

    14 décembre à Bunia au chef-lieu de la province de l’Ituri, il se donne à l’exercice de répondre aux questions des journalistes. Un point de presse qu’il anime conjointement avec Me Joseph Keta Orwinyo son colistier du Mouvement de Libération du Congo, MLC.

    Je ne fais pas de politique pour gagner l’argent. Je viens pour rendre service à ma population ”, déclare-t-il dans les propos recueillis par buniaactualite.cd

    Se considérant comme « l’homme qui a la clé pour déverrouiller les problèmes de l’Ituri », Bamanisa est confiant que cette province a encore besoin de lui. Pas peut-être comme gouverneur, où il ne sera pas candidat mais comme député national.

    Bamanisa est très connu et très apprécié des Ituriens. Je suis passé par exemple à Aru, la population me disait, Gouverneur wetu rudiya, rudiya (traduction : notre gouverneur revenez, revenez) ”.

    Devant la presse, le candidat numéro 107 est muni de tout, sauf rien. « Le contrat programme 2024-2028» du MLC, le « Manuel de vulgarisation du programme Jean Bamanisa Saidi » et d’autres manuels qui le détails, sa vision politique, son aperçu sur la gouvernance…

    Je demande à la population de l’Ituri de me faire confiance pour aller finir c’est que l’assemblée provinciale m’a bloqué de faire ici”, soutient-il.

    « Don du ciel pour l’Ituri », Bamanisa, ancien gouverneur de l’ancienne province de l’Orientale se veut « le bulldozer de la bonne gouvernance ».

    Beaucoup de choses n’ont pas marché après lui, pour briser les barrières, bannir les clivages et prouver l’unité du Congo, pour que son exemple serve encore afin de permettre aux futurs dirigeants d’avoir une référence de la bonne gouvernance et d’agir comme lui, JBS, grand esprit, est un don du ciel pour l’Ituri ”, mentionne le camp Bamanisa.

    Bamanisa, gouverneur de l’Ituri avant l’état de siège, a été destitué lui et son gouvernement par l’assemblée provinciale avant même la fin de son mandat. Ce qu’il estime n’a pas permis de finir son plan pour l’Ituri et matérialiser « Ituri, la petite suisse », un programme qu’il attribue aux Ituriens.

    Rédaction

    Leave A Reply