Archives

    A l’occasion du décès de José Deschartes Menga il ya peu à Kisangani, l’Union nationale de la presse du congo UNPC, section de l’Ituri en collaboration avec la famille de cet ancien journaliste de Radio Okapi, a organisé ce dimanche 14 mars 2021 un culte d’action de grâce dans la salle du centre d’accueil Victoria à Bunia.

    Plusieurs témoignages ont marqué la journée, dont celui de Jean Uwonda qui a connu l’illustre disparu et qui se souvient de son arrivé en Ituri: “ José a été le seul volontaire qui est arrivé à Bunia au compte de radio Okapi pendant la guerre interethnique qui a déchiré l’Ituri. Nous pouvons dire qu’aujourd’hui l’lturi est ce qu’il est grâce à la contribution de José Deschartes ” a-t-il indiqué.

    Il a ajouté que l’illustre disparu a été le premier à faciliter la première élection au sein de l’UNPC Ituri mais aussi le premier à pouvoir former les journalistes.

    Il a appelé les journalistes de l’Ituri à garder une pensée pieuse de ce grand personnage de la presse.

    De son côté Serge Karba, ancien président de cette corporation des journalistes a reconnu que l’actuel bureau de l’UNPC existe grâce au combat de José Deschartes Menga.

    La famille biologique du défunt quant à elle garde l’image d’un homme scourageux, avant de remercier les autorités provinciales qui ont travaillé avec José Deschartes durant son parcours en Ituri.

    Au nom des femmes de l’Ituri, Jeanne Alasha, conseillère du gouverneur en charge du genre, famille et enfants, feu José Deschartes restera le pionner du journalisme dans cette province où il a œuvré pendant 17 ans.

    Autre témoignage, c’est celui de Richard Pituwa, directeur de la radio Canal Révélation qui a beaucoup fréquenté l’illustre disparu. Il a appelé les journalistes à suivre l’exemple de José Deschartes Menga.

    Constant Sam Bagalwa

    Leave A Reply