Archives

    Après des cris d’alarme des enseignants de plusieurs régions de la République démocratique du Congo (RDC), le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) rassure sur les dispositions prises en vue de décanter la problématique liée au retard dans la paie de ces professionnels de la craie. 

    « Des solutions ont été trouvées pour la paie des arriérés de salaires des enseignants de 14 territoires de la République démocratique du Congo », a affirmé, mercredi 31 janvier 2024 à Kinshasa, le ministre de l’EPST, Tony Mwaba.

    Le ministre Mwaba l’a déclaré à l’Agence congolaise de presse, à l’issue d’une importante réunion avec des responsables des banques qui, normalement, facilitent le processus de paiement de ces enseignements à travers des opérations bancaires, sur demande du gouvernement.

    Selon le ministre, ces solutions concernent 14 territoires du pays, après la phase d’examen des situations de ces régions.

    « Nous avons examiné les questions conjoncturelles. Des solutions sont déjà trouvées et le processus engagé concernant le retard de la paie des enseignants de Monkoto, Libenge, Kungu, Gemena, Budjala, Katako-Kombe, Yakoma, Dekese, Aru, Makanza, Lukolela, Ingende, Bikoro et Bomongo qui sont pris en charge par la banque IFO-Caritas », a-t-il rassuré.

    Pour rappel, dans des territoires de la province de l’Ituri par exemple, à l’Est du pays, de nombreux enseignants des écoles publiques de l’État étaient allés en grève, une façon pour eux de protester contre le retard observé dans le paiement de leur salaire mensuel. Une situation qui a fortement impacté le bon fonctionnement des activités scolaires, a constaté buniaactualite.cd

    Rédaction

    Leave A Reply