Archives

    Venus principalement des zones occupées par des éléments de la rébellion du M23 pour intégrer les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC ), 69 mineurs ont été écartés du processus au Nord-Kivu, province de l’Est du pays.

    C’est notamment par la Monusco et les ONG partenaires de l’Unicef qui ont pris le devant, conformément aux règles régissant la protection des enfants.

    Une phase intervenue après une vérification menée par cette équipe, ces jeunes gens ont été écartés de la liste des futurs recrues avant d’être référés à une structure pour leur prise en charge psychosociale avant de regagner leurs familles, une fois la guerre terminée. C’est ce qu’a fait comprendre monsieur Jean Toby Okala, reponsable de l’information publique de la Monusco à Beni.

    Ces jeunes font partie de 786 citoyens qui ont dit non au recrutement forcé du M23 et ont décidé de quitter leurs maisons pour rejoindre l’armée régulière en venant servir sous le drapeau sacré de la République Démocratique du Congo.

    Samuel Isenge

    Leave A Reply