Archives

    L’arrivée massive des migrants en provenance du Rwanda est signalée en Ituri depuis plusieurs années, une situation qui a toujours été condamnée par les forces vives de la province.

    Le collectif des femmes qui se dit « consterné » après avoir appris la nouvelle d’une dizaine parmi ces migrants interceptés au courant de la semaine au porte de péage de Kanyabayonga au Nord-Kivu, appelle les autorités à arrêter cette vague qui vient sous prétexte de rechercher des terres arables mais qui peut constituer une réelle menace sécuritaire.

    « Nous, collectif des femmes de l’Ituri avons appris avec consternation l’arrivée du peuple rwandais intercepté au poste de péage de Kanyaboyonga à destination de l’Ituri, plus précisément à Idowu » affirme Élisabeth Buve Love, présidente de cette structure féminine dans des propos recueillis par buniaactualite.com

    Selon elle, plusieurs autres sujets rwandais sont installés depuis des années dans les localités de Tchabi, Boga, Mitego, Walt, Buzenzele, Mame, Berunda et ailleurs et leur présence parfois illégale se justifie par le souci « d’occupation » des terres suivi d’un déguerpissement des populations autochtones.

    « Nous attirons l’attention des autorités locales des villages où sont installés ces migrants, pour demeurer vigilantes et arrêter d’attribuer des terres à ces inconnus qui sont une source d’insécurité dans notre province » a-t-elle conclu.

    La Rédaction

    Leave A Reply